L’eau adoucie contient davantage de sodium que l’eau non adoucie. Le procédé d’adoucissement par résine échangeuse d’ions retire les ions calcium et magnésium et libère des ions sodium.

L’apport en sodium dans l’adoucie sera en moyenne de 4.6mg/l pour la réduction de 1°f.
Par exemple, l’adoucissement d’une eau de 35°f à 10°f (soit une variation de 25°f), fournit une eau contenant 0,115 g (115 mg) de sodium par litre.
Dans ce cas, boire 1.5 litre d’eau adoucie équivaut donc à ingérer 172,5 mg de sodium. Certaines eaux minérales peuvent contenir jusqu’à 1744 mg/l de sodium, soit jusqu’à 10 fois plus qu’une eau adoucie.

La législation a prévu des limites pour la quantité de sodium admissible dans l’eau potable: au point de livraison, elle ne peut contenir plus de
150 mg/l de sodium et au point de consommation, une valeur de 200mg/l constitue un paramètre indicateur.

Un adoucisseur bien réglé permettra donc toujours de rester en deçà de la valeur indicative de 200mg/l de sodium au point de consommation.

La rigueur scientifique nous impose également de déconseiller l’eau adoucie dans deux cas au moins :· les régimes sans sel et la confection des biberons. Pas plus, d’ailleurs, qu’on n’aura recours à l’eau de distribution dont la teneur en sodium n’est pas à négliger. On préférera dès lors l’eau en bouteille à faible teneur en sodium.

Menu